Skip to main content

Comprendre le Design Thinking

Le Design Thinking est un concept un peu abstrait qui consiste à mettre en avant un esprit innovant dans la création de site internet. L’objectif est de mettre en lumière l’expérience utilisateur et l’ergonomie avant de penser à la technique de codage pure. Par ce biais, l’idée directrice est de maximiser la ventes de ses produits et services.

design thinking

On parle ici d’une démarche d’innovation permanente.

Petit historique du Design Thinking

Cette façon de penser l’expérience utilisateur n’est pas nouvelle, pourtant.

  • En 1950, un publicitaire américain, Alex Osborne, invente la notion très répandue de brainstorming. Le concept consiste à réunir son équipe autour d’une table pour stimuler la créativité en faisant des débats d’idées.
  • Dans les années 60 apparaît la notion de Product Design, qui souhaite mettre l’humain au cœur de la création des produits et services. On s’intéresse alors aux ressentis des consommateurs pour leur proposer une meilleure expérience.

Ces deux idées sont les ancêtres de ce qu’on appelle aujourd’hui « Design Thinking ».

En 1987, Peter Rowe publie un ouvrage au MIT – Design Thinking (Massachusetts Institute of Technology – une des plus grandes écoles d’ingénierie du monde).

Le terme officiel de Design Thinking apparaît enfin et regroupe nos 2 précédentes notions.

Depuis 1987, les évolutions et innovations sont nombreuses. Des chercheurs et des professionnels travaillent pour une conceptualisation plus claire.

Les bases du Design Thinking

Plusieurs façons de voir le Design Thinking existent. L’une d’elles, proposée par le fondateur du groupe IDEO, Tim Brown, nous parle de 3 étapes à suivre dans la création d’un produit, d’un service ou, dans notre cas, d’un site Internet d’e-commerce.

inspiration de conception créative

1. L’inspiration ou l’art d’analyser

On commence par identifier le problème à résoudre et à analyser son environnement.

On se met dans la tête du client pour s’inspirer de ses habitudes de consommation, ses besoins, ses envies, ses freins, etc.

On analyse également le marché concerné, les concurrents, la législation, les aléas, etc.

C’est dans cette étape du processus de Design Thinking que l’on prend en compte les retours clients et les idées nouvelles.

2. L’imagination ou l’art de créer

La 2e étape du processus consiste à créer et inventer. Le problème identifié, on réunit maintenant tous les experts nécessaires pour y répondre de manière simple, efficace et ludique.

C’est à ce moment-ci qu’entrent en jeu les fameux brainstormings. C’est la phase de conception et de réalisation des projets, produits, services, etc.

idées de pensée créative

3. « Implementing » ou l’art de la mise en pratique

On met en forme l’idée. On rend palpable le projet grâce à un prototype.

Le Design Thinking défend une idée forte : celle de mettre en place un prototype. Comme pour les voitures, on crée des prototypes pour voir si notre idée est cohérente et faisable dans la pratique. Dans l’univers du digital, on parle de Béta test.

On va créer des tests avec des panels d’utilisateurs, par exemple.

C’est le moment des études de terrain et des retours constructifs pour proposer un produit amélioré.

Le but du design Thinking, c’est donc de rendre la vie de l’utilisateur plus simple. Dans le digital, c’est de mettre en avant l’UX Design comme clé de voûte de la création des sites Internet.

Faites appel à une agence web des Alpes-Maritimes

Chez Neris, on pense nos sites Internet pour vos clients et prospects. Ils doivent passer un bon moment, interagir facilement, trouver ce qu’ils cherchent et surtout passer à l’acte d’achat.
Si vous aussi souhaitez un site Internet adapté à vos clients qui génèrent des clics, contactez notre équipe sans plus attendre !